Phoenix Effarouchement

 

4, rue du bois des Gaules, 78720 La Celle-les-Bordes

contact@phoenix-effarouchement.com

Tel.     09 83 81 38 22

Port.    06 59 01 37 23

Copyrights © 2018 | Com 2 Access Tous droits réservés

LA CHASSE AU VOL

NOTRE PASSION, LA CHASSE AU VOL

La chasse au vol magnifie la relation entre l'homme et les oiseaux de proie, permettant à ces derniers de pleinement s'épanouir dans l'accomplissement de ce pourquoi ils ont été créés : la capture d'une proie.

La chasse de haut vol

La chasse de haut vol est pratiquée exclusivement avec des faucons.

 

En fonction du gibier convoité et du faucon utilisé, il est possible de pratiquer du vol à vue ou du vol d'amont

 

Lors du vol à vue, une fois sa proie identifiée l'oiseau part du poing du fauconnier pour l'intercepter. Ce type de vol est principalement utilisé pour la chasse des corvidés, considérés comme gibier. 

 

En vol d'amont, l'oiseau se centre au-dessus de son fauconnier pour atteindre un certain plafond (altitude) qui peut varier de quelques dizaines à centaines de mètres en fonction de l'espèce et du territoire de chasse. Le chien d'oysel est alors utilisé pour marquer l'arrêt sur un gibier à plumes. 

Au départ du gibier, le faucon entame un piqué fulgurant pouvant atteindre les 250 km/h pour intercepter sa proie en la liant (en l'attrapant) ou en la buffetant (en l'assommant).

 

Une fois le rapace sur sa proie, le chien d'oysel s'assure de sa bonne sécurité, preuve de leur complicité.

La chasse de bas vol

La chasse de bas vol est pratiquée avec de nombreux rapaces tels que les autours, les éperviers, les buses de Harris ou encore les aigles.

 

La chasse de bas vol est ainsi nommée car, contrairement à la chasse de haut vol durant laquelle les actions se passent à haute altitude, les oiseaux de bas vol effectuent des actions proches du sol. 

 

Chaque oiseau possède un spectre de proies qui lui est propre. On utilisera les buses de Harris pour la chasse du lapin et du lièvre, l'autour pour celle du faisan et du canard, et l'aigle royal pour celle de plus gros gibiers tels que les renards ou chevreuils. 

Quelle que soit l'espèce, l'oiseau démarre toujours du poing pour effectuer un vol d'attaque déclanché par la fuite de sa proie.

 

Les oiseaux de bas vol ne buffètent pas leurs proies, ils ne font que les lier par leurs serres puissantes. Ils parviennent à maîtriser très facilement l'animal si celui-ci a été capturé à la tête. 

 

Enfin, en fonction des espèces, il est possible de faire évoluer plusieurs oiseaux  en même temps. Ceux-ci mettent alors en place des stratégiespour parvenir à capturer leur proie.

A ce titre, la chasse du lièvre ou du lapin par un groupe de buses de Harris est des plus spectaculaire !